Tout savoir sur le rapatriement sanitaire

Chacun espère n’en avoir jamais besoin… mais le jour où un problème de santé survient à l’étranger, le rapatriement sanitaire peut devenir une nécessité. Il relève de la responsabilité individuelle de chacun de prévoir une assurance-rapatriement avant tout déplacement à l’étranger.

Il existe plusieurs types de rapatriement sanitaire:

  • Le rapatriement non médicalisé concerne les blessures qui obligent à rentrer en France sans pour autant avoir besoin d’une aide médicalisée durant le transport. C’est par exemple le cas d’un bras cassé.
  • Le rapatriement sanitaire médicalisé concerne, à l’inverse, les cas où la présence d’un infirmier ou d’un médecin durant le transport est indispensable (AVC ou infarctus, par exemple).
  • Enfin, l’évacuation par avion sanitaire est réservée aux cas les plus urgents, comme un AVC non stabilisé ou un accident de la route. Un avion médicalisé est alors affrété pour transporter le malade.

Modalités de remboursement de ces rapatriements :

Le remboursement par votre assurance maladie
L’assurance rapatriement n’est en général pas incluse dans votre assurance maladie. Il s’agit souvent d’une option à rajouter. Les modalités de remboursement dépendent des assureurs et des plafonds définis lors de la signature du contrat.  La Caisse des Français de l’Etranger (CFE) ne propose pas d’assurance rapatriement.

Le remboursement par la carte bancaire française
L’assistance et si besoin le rapatriement sanitaire est une assurance automatiquement comprise si vous avez une carte de crédit en cours de validité (Visa ou Mastercard). Elle couvre le titulaire de la carte, ses enfants de moins de 25 ans, ainsi que son conjoint ou concubin. Le remboursement éventuel intervient sur la totalité des frais engagés dans la limite du plafond défini lors de la signature du contrat avec la banque.

Attention: si vous vivez hors de France, le pays dans lequel vous résidez (par exemple la Chine) est habituellement exclu de cette assurance. Vous pouvez en revanche en bénéficier lorsque vous voyagez hors de Chine pour des séjours de 90 jours maximum.

Pas de remboursement sans assurance
Le rapatriement sanitaire sans assurance implique que les frais engagés sont à la charge du malade. En cas d’accident grave, le consulat pourra prévenir votre famille et envisager avec elle les mesures à prendre : hospitalisation ou rapatriement. Les frais engagés demeurant à votre charge, il est vivement conseillé de souscrire une assurance rapatriement.

Source Français du Monde