Conseil consulaire du 9 novembre 2017

Le conseil consulaire s’est réuni le mercredi 9 novembre au consulat général de France à Canton.

Points divers sur les établissements français dans les trois circonscriptions

Chengdu : environ un quart des inscrits au consulat de Chengdu sont des mineurs en âge d’être scolarisés. Les besoins d’enseignement en français sont donc importants. L’école française internationale d’Alzon a ouvert une classe de primaire à la rentrée 2017. Les effectifs restent très faibles et en conséquence l’homologation par l’AEFE sera plus difficile à obtenir rapidement. Le montant des frais de scolarité est également un frein pour de nombreuses familles qui ont des revenus modestes.

Wuhan : les effectifs de l’école continuent de baisser avec 87 élèves à la rentrée 2017. Cette diminution est due aux départs de familles expatriées. En conséquence, les tarifs scolaires augmentent.

Shenzhen : Le conseil a discuté du plafonnement des frais de scolarité de l’école française de SIS Shekou sur le cout de la scolarité de Canton pour le calcul des bourses scolaires. Les familles qui obtiennent une bourse ont un reste à charge qui est très élevé et qui parfois ne leur permet pas de scolariser leurs enfants dans cet établissement. Le conseil souhaite que la révision du plafonnement soit discutée lors de la prochaine campagne de bourses scolaires. Cela me semble justifié dans la mesure où le cout de la vie à Shenzhen est nettement supérieur à celui de Canton.

Bourses scolaires

Rappel : les bourses scolaires sont accordées en fonction des ressources des familles et peuvent couvrir totalement ou partiellement les frais de scolarité. L’attribution des bourses scolaires n’est pas automatique, elles sont octroyées chaque année dans la limite des crédits alloués.

En deuxième commission des bourses, seules sont traitées les demandes de nouveaux arrivants et les demandes de révision suite aux résultats de la première réunion. Nous avons examiné pour Canton 3 demandes concernant 4 enfants. Le conseil consulaire a validé tous les dossiers.

Pour l’année scolaire 2017/2018, l’AEFE a alloué une enveloppe budgétaire de 310 000 euros pour le poste de Canton (y compris Shenzhen). Les besoins à Canton sont en augmentation depuis plusieurs années.

Aides sociales

Les allocations pouvant être versées aux Français résidant à l’étranger sont l’allocation de solidarité (pour les plus de 65 ans), les allocations adulte et enfant handicapé et les secours mensuels spécifiques à l’enfance. L’attribution de ces aides dépend notamment des revenus et justificatifs fournis. Nous avons examiné une demande de renouvellement cette année à Wuhan.