Indemnité des conseillers consulaires : mon bilan

En tant que Conseillère consulaire, j’ai touché pendant 7 ans, une indemnité destinée à couvrir les charges de l’exercice du mandat. 

Cette indemnité dépend de la circonscription d’élection, les montants sont publics, vous pouvez les trouver en annexe du décret du 18 février 2014 relatif aux conseils consulaires. Pour notre circonscription, Chine 1 (Canton, Wuhan, Chengdu) l’indemnité est d’environ 310 euros par mois. Elle m’a été versée par le Consulat en Rmb, elle a donc fluctué en fonction du taux de change.

A noter, le versement de l’indemnité est subordonné à la participation aux conseils consulaires qui ont lieu au Consulat général de France à Canton.

A quoi m’a servi cette indemnité ? 

Dans l’exercice de mon mandat, j’ai eu les charges suivantes: 

  • Frais de transports pour assister aux réunions et événements auxquels j’étais convoquée ou conviée en tant que Conseillère consulaire. Cela représente une quarantaine de déplacements par an, essentiellement à Canton.
  • Frais de transports et d’hébergements pour des déplacements dans la circonscription (Shenzhen, Chengdu et Wuhan notamment) mais également à Pékin pour les réunions consulaires annuelles qui ont lieu à l’Ambassade. Il s’agit de déplacements courts, deux nuits en moyenne.
  • Versement d’une contribution de 8% de mon indemnité à l’association Français du Monde qui m’a soutenu lors de mon élection et qui m’a aidé sur un certain nombre de sujets techniques.
  • Participation à quatre reprises à l’Université d’Asie de l’association Français du Monde (A Singapour, en Thaïlande, au Vietnam et au Cambodge). Ces sont des sessions de formations et d’échanges sur tous les sujets qui concernent les Français de l’étranger. C’était aussi l’occasion de rencontrer certains de nos Sénateurs représentants les Français hors de France et d’autres conseillers consulaires d’Asie. Les sessions duraient 2 ou 3 jours maximum.
  • Informatique: hébergement de mon site web françaisdechine.com et nom de domaine.

Est-elle suffisante ? 

A mon sens, cette indemnité est suffisante pour exercer le mandat et notamment assister à tous les conseils consulaires et réunions importantes. Elle ne permet pas par contre de multiplier les déplacements dans une circonscription qui est vaste. Heureusement les nouvelles technologies permettent d’être en contact facilement. 

Au delà de l’aspect financier, c’est surtout le temps qui a manqué pour les déplacements. Conseiller consulaire c’est un mandat bénévole et nous avons tous des contraintes professionnelles et familiales à gérer en parallèle. 

Je reste à votre disposition si vous avez des questions.